Une espèce d’illuminés

Oh oui, tu reprendras bien un petit article complotiste, non ? Ah, quand je pense à fin 2020, où nous parlions de 8 doses d’expérimentation, de pass pour voyager, de perte d’emploi… Et tout se réalise ! Comme c’est troublant, non ? Qu’est ce que je ris en lisant les informations, j’aimerai te faire un petit point d’actualité. Pour se mettre en jambe, parce que mine de rien, on est déjà à 3 doses… de retard ! Allez, parlons entre illuminés. Pour en lire plus sur l’actualité, retrouve mes sources d’informations ici.

Les étapes du réveil : le deuil

Alors, pour ceux qui était réveillés avant 2020, je vous tire mon chapeau. Franchement, bravo, bande d’illuminés. Parce que nous avons ouvert les yeux entre mars 2020 et septembre 2020 et déjà, ce n’est pas toujours facile. Surtout quand on regarde les enfants. Mais bref, bravo. Bravo aussi à ceux qui se sont réveillés pendant l’année 2020. Pour ceux qui nous rejoigne aujourd’hui : bravo encore ! Parce que ca y est, quand on a franchi le pas, quand on a ouvert les yeux, c’est parti ! Bon la mauvaise nouvelle, c’est qu’il va falloir passer la première étape : le deuil. C’est la fin d’un rêve, mais bonne nouvelle : c’était un cauchemar.

Oui, si tu me suis, c’est un réveil. C’est fini, le monde d’avant ne reviendra plus. Et en analysant ce que tu as vécu jusqu’à aujourd’hui, tu te rends compte que ce n’était pas mieux avant : c’était un cauchemar. Et si tu te réveilles, tu vas devoir faire le deuil d’avant. De ce monde capitaliste ou l’on courrait après l’argent, la guerre, les insultes… C’est fini !

L’autre étape : la colère

Alors on a tous des haut et des bas… Des moments où l’on se sent triste pour nos proches, des périodes où l’incertitudes nous gagne, et surtout des instants de colère. Parce que oui, c’est normal d’être en colère parfois. On « s’enflamme » pour un rien… ou pour quelque chose d’énorme. Personnellement, j’ai l’impression de devenir dingue dès que le sujet aborde les enfants. Je pourrais tout casser. Et puis je regarde les autres informations et je ris. Parce que avouons que c’est tout de même comique d’un point de vue extérieur : on restreins, on enferme, on sélectionne, on couvre, on pique… et rien n’y fait ! Et certains continuent d’avancer en se disant « on a pas le choix » ou « il faut bien cela pour revenir au monde d’avant… »

Les illuminés, une nouvelle espèce

Alors oui, on voyait dans les médias des personnes que l’on nous faisait passer pour des illuminés : des personnes qui faisaient un câlin à un arbre, du yoga du rire, des méditations… On a tous entendu des termes comme « oh, il est un peu perché… », « c’est un illuminé… » Et bien ca y est, tu fais parti de notre « secte« . Et j’adore ce mot : illuminé. Parce que oui, ca y est, la flamme s’est allumée et elle ne s’éteindra plus. Ca y est, une lumière est apparu. Aujourd’hui, on ne demande pas de secouer les personnes autour de nous en montrant les désastres engendrés par « la soupe » ou encore la « merde injectable », ou le chiffon sur la tête… On nous demande d’être. D’être ses personnes illuminées, joyeuses, heureuses et peu importe les contraintes que l’on tente de nous imposer. Nous sommes enfin libres !

Je te propose un humoriste pour rire un peu : Stéphan Cuvelier.

Alors si tu lis ces lignes, merci, merci d’être une lumière dans l’obscurité. Va, vis et deviens. C’est en restant aligné et fière que nous continuerons d’allumer tout un tas d’autres petites lumières. Restons zen, restons dans l’amour de notre prochain. Si tu veux lire d’autres articles sur le sujet : pour un verre de sirop de violette ou encore mon grand-père veut se faire piquer... Plein de bisous. Namasté.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :