On m’a empoisonné – Les médicaments

J’écris cet article pour partager à tous ma découverte. Parce que dire « Je suis en colère » ne me suffit pas. J’aimerais que tout le monde ai accès à cet article pour ouvrir les yeux. Je te partage mon expérience personnelle pour que cela n’arrive plus. Parce que je sais que nous sommes beaucoup à être tombés dans le panneau. Alors fais moi plaisir, lis jusqu’au bout, partage, commente, parles-en autour de toi. Je te parle de sauver des avenirs et je dirai même sauver des vies. Que tout le monde ai accès à cette information : nous sommes empoisonnés. Je ne parlerai pas de notre nourriture, de notre eau, de la pollution… mais de nos médicaments. Médica-ment. Mais dit… ça ment.

Une histoire comme les autres

A l’adolescence, plusieurs problèmes sont arrivés : migraines ophtalmiques, règles très douloureuses, reflux et multiples problèmes d’estomac. Certains ont pris des hormones très tôt, d’autres des médicaments. J’ai pris la pilule à partir de douze ans. Je la prenais encore en ce début d’année. Et oui, ça faisait rire beaucoup de monde quand j’ai pris ma compagne par l’épaule en disant « On a décidé de faire un enfant, j’arrête la pilule ». On ne me l’a pas prescrit en contraception mais pour règles douloureuses. Une sorte d’endométriose certainement. De même, je prenais tous les jours depuis mes 16 ans des cachets contre les reflux et les ulcères. Et je rajoutais un bétabloquant chaque soir pour ne pas avoir de migraine avec aura.

Le déclic

Un joyeux cocktail, pas sans effet secondaire. Alors oui, c’est pratique de mettre des pansements sur chaque douleur. Est-ce cela soigner ? A chaque nouveau médecin, j’avais l’impression de donner ma liste de courses tous les trois mois pour le renouvellement.

C’est assez bizarre quand on y pense. On est obligé d’aller chez le médecin, même si on n’est pas malade pour lui demander notre petite liste de médicaments. Et les frais sont en grande partie remboursés, donc pourquoi se poser la question ? Alors chaque matin, chaque soir, j’avalais mes petits poisons. Corps ralenti, fatigue, nombreuses crampes, prise de poids, perte de mémoire, difficulté à assimiler différents éléments comme les vitamines…

Un médecin de la santé et non de la maladie

J’ai eu de nombreuses allergies. Et on me disait qu’il fallait noter ce que je mangeais.

Or, quand j’ai pris rendez-vous chez ce médecin, j’avais une seule demande : arrêter les médicaments. Et bien heureusement, je suis tombée sur un médecin qui m’a tout expliqué. Chaque effet indésirable, le pourquoi du comment de mes problèmes. Il m’a prescrit un test sanguin à envoyer à Paris, en première piste. Et là, les résultats sont tombés. Ce test permettait de connaître mes intolérances alimentaires sur plus de 175 aliments. Et là, surprise : gluten, lait, œufs, pomme de terre… J’avais déjà vu qu’en supprimant le lait le matin, mon corps allait mieux. Les produits laitiers en général également. Alors j’arrêtais tous ces aliments, avec quelques compléments alimentaires pour tout remettre dans l’ordre.

Un corps qui vit

Et me voilà 5 mois plus tard, sans aucun médicament. Et sans problème de santé. Alors oui, je dois faire attention à mon alimentation et surveiller les étiquettes. Pour l’instant, malgré un régime alimentaire strict, je ne maigrissais pas. Aujourd’hui, il semble que je m’affine, et ce n’est que le début. Dans tous les cas, en plus d’avoir changé pour une alimentation plus saine, je suis dans une forme olympique et surtout, surtout : je ne m’empoisonne plus ! Les dégâts à long termes sont irréversibles, alors autant y penser le plus tôt possible. Je n’ai pas de migraine, pas de douleur à l’estomac, et plus de douleurs pendant mes règles. Mon corps revit, et j’apprends à savoir ce qu’il n’aime pas.

Colère

Alors voilà pourquoi j’écris cet article : je souhaite témoigner. De plus en plus de femmes n’arrivent pas à avoir d’enfants. De plus en plus de gens ont des cancers et autres pathologies qui découlent directement des médicaments. Il y a un réel problème sur nos modes de soins aujourd’hui. On préfère nous donner des médicaments plutôt que de régler le problème à la source. C’est quand même dingue, non ? Alors, je ne vais pas te mentir, cela m’a coûté un peu d’argent : entre le test, les compléments alimentaires et les rendez-vous chez le médecin. Mais c’est ce qui est encore plus choquant. A se demander s’il faut hésiter quand c’est gratuit ! Si je faisais le total de ce que j’ai coûté à l’assurance maladie en médecins et médicaments pendant plus de dix ans… Une logique ?

Je ne suis pas médecin, (encore heureux !), alors je ne te dirai pas de ne plus prendre de médicament. Par contre, j’espère que je t’aurais fait réfléchir sur ce que l’on ingère à longueur d’année. Et peut-être, je dis bien peut-être, aurais-je fait prendre conscience à certains qu’ils s’empoisonnent.
Mange des fruits, des légumes, vis, et aime tout simplement !

Pour aller plus loin : mes sources d’informations, documentaires, livres et films spirituels… Je t’invite également à consulter la formation d’Emelie de Sartiges que j’ai suivit (voir mon article sur la formation)..

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marie Picot dit :

    Encore moi Marine décidément chaque article est très pertinent je ne sais pas dans quelle ordre tu vas lire les commentaires mais je suis entièrement d’accord avec toi après pas forcément dans le sens d’arrêter d’un coup les traitements mais ma reconversion professionnelle c’est pour devenir naturopathe pour traiter la cause de la cause mais je ne viens pas en remplacement du médecin…
    Comme toi j’ai eu des gros soucis de santé on m’a donné des traitements qui ont accentué ces soucis c’est en faisant énormément de recherches moi même en y passant des heures que j’ai compris j’ai aussi fait un test pour les intolérances alimentaires imupro qui n’a rien révélé mais j’ai arrêté le lait de vache la viande et pendant plus d’un an le gluten là je reprends un peu car c’était très difficile socialement je me limite et ça va c’est une Renaissance comparé aux douleurs que j’avais bref… Pardon de ce commentaire encore très long au plaisir de te lire sur un autre article

    • Marine dit :

      Nous sommes un groupe de plusieurs personnes réveillés… Nous avons vu un médecin séparément, pour des petits maux, des bobos… Les enfants également… Les ravages des précédent vaccins sont hallucinants. La désintoxication aux métaux lourds est un premier point, le gluten et toutes les cochonneries des notre alimentation à bannir en sont un deuxième. J’ai vu tout le monde renaître. Et du coup refuser ce que l’on voudrait nous imposer.
      C’est sûr que lorsque l’on a fait ce premier pas, c’est plus facile de dire NON !
      Pour ce qui est de l’aspect social, ne t’inquiète pas, comme je te comprends ! Aller au restaurant (enfin…. on se comprend ^^) est devenu compliqué. Aller manger chez des amis ou la famille en donnant ma liste d’intolérances… également. Mais quand les gens t’aiment et comprennent le processus, ils respectent ton corps et ta santé <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :