Le plan du récit autobiographique

Depuis quelques mois, j’explore avec toi le thème de l’autobiographie. Si le sujet t’intéresse, tu peux lire mon article de présentation. Si tu souhaites écrire un roman, l’article peut également te donner des idées ! Aujourd’hui, nous allons distinguer les différentes façons de réaliser le plan d’une autobiographie. Je t’ai parlé des personnages de l’autobiographie, mais aussi de l’importance des lieux. Dans le dernier article je t’ai exposé de planifier les étapes de l’autobiographie, on continue donc dans la préparation ! C’est la meilleure façon d’oublier la peur du manque d’inspiration. Tu veux écrire un livre complet ? Alorsc’est parti ! Un plan, c’est un condensé de ton livre, avec juste ses grandes lignes. C’est un chemin tracé pour atteindre ton objectif d’écriture : le plan du récit.

Le plan du récit et sa chronologie 

Tu peux choisir d’écrire ta vie chronologiquement : on commence par la naissance, l’enfance, l’adolescence, la vie adulte… C’est le plus simple. Et je pense que c’est bon d’écrire un premier plan de cette façon même si tu reviens sur la chronologie ensuite. Rien n’est gravé dans le marbre avec un plan. Il doit t’aider et non te bloquer, écoute ton intuition.

Dans la fiction (Delphine De Vigan avec Rien ne s’oppose à la nuit) ou dans l’autobiographie (Et mes secrets aussi… écrit par Line Renaud et Devenir autobiographie de Michèle Obama), l’histoire commence par le présent. Dans la fiction, cela crée un certain suspens : on se demande ce qui s’est-il passé pour arriver à cet endroit ? Dans l’autobiographie, c’est parfois un moment important où l’auteur se présente puis explique le pourquoi de son récit. Pour qui il a décidé d’écrire et ce qu’il a décidé de dire. Toujours dans le livre de Delphine De Vigan, ou par exemple celui d’Amélie Nothomb avec Une forme de vie, le début commence avec un corps sans vie. Cela surprend le lecteur, il veut savoir comment cela est arrivé.

Dans les autobiographies de Line Renaud (voir l’article sur son livre) et de Michèle Obama , celle-ci débutent leur récit par leur vie actuelle. La première à la jonchère, sa maison, avec ses chiens. La seconde à la maison où elle vit après la maison blanche. Puis, dans l’ensemble, les auteurs choisissent la chronologie : l’histoire de leur ancêtres, leur enfance, les différentes étapes de leur vie…  On peut également citer Muriel Robin avec son livre Fragile qui reprend l’ordre chronologique.

Autobiographie par thèmes 

Cependant, il est difficile de respecter la chronologie. Quand Muriel Robin revient sur son animal de compagnie, elle explique la suite des événements pour lui car ne souhaite pas y revenir ensuite. Dans l’autobiographie de Line Renaud, quelques mots la trahissent sur ce qu’il se passe ensuite. Finalement, on le sait, c’est difficile de créer du suspens dans la vie d’une personnalité publique, on connait les grandes lignes. On revient finalement sur l’important : le chemin et les moyens que l’on se donne et non forcément le résultat. Aussi l’autobiographie de Michèle Obama porte bien son titre : Devenir. C’est beaucoup plus vendur et ennuyeux que  » Mémoires d’une ex-première dame ».

Mais alors où voulais-je en venir en te proposant d’écrire par thème ? Peut-être t’amener à une idée originale. On peut écrire par lieu (lieu de vie, de travail, de rencontre…), par missions de vie, par intitulé de poste, ou alors reprendre chaque émotion, ou chaque couleur. Je pense par exemple au récit de Lilou Macé avec son livre Rêver sa vie en couleur (tu peux lire mon article sur le livre ici). Sois inventif, original !

Les retours en arrière et autres digressions

Les flashbacks ou retour en arrière sont utilisés dans de nombreux récits, mais presque toujours dans l’autobiographie. L’auteur s’explique, donne son avis actuel. C’est l’homme ou la femme quelques années plus tard qui s’exprime, avec son nouveau point de vue. J’aime donner des exemples concrets alors je citerai encore une autre autobiographie : Une Vie de Jane Fonda. Elle revient au présent pour donner son avis de femme mûre. Tout comme Line Renaud qui explique ses recherches afin de retrouver un nom ou une date précise alors qu’elle est en train d’écrire. Muriel Robin et Michèle Obama le font également.

On peut retrouver ses mêmes exemples dans le cinéma : L’étrange histoire de Benjamin Button, Hook ou la revanche du capitaine crochet ou encore le fameux Titanic. Regardons de plus près le plan du récit  : c’est l’histoire d’une vieille dame qui évoque un moment de son passé. Parfois, nous revenons dans le présent. Cela rappelle que c’est cette vieille dame qui revient sur son histoire de vie.  

En conclusion

Reprendre l’histoire chronologique de sa vie est un bon moyen de ne rien oublier… mais aussi de faire le point sur sa vie : qu’est-ce que l’on aurait changé ? Alors oui, on peut digresser, revenir sur notre passé et s’imaginer faire autrement, choisir un autre chemin. Or le passé nous rattrape toujours : voici la vérité d’aujourd’hui. On peut imaginer que tu donnes ton avis a chaque fin de chapitre sur tes actions et choix : Attention cependant au rythme de l’histoire.

Si tu aimes avoir un support papier ou si tu veux en savoir plus sur l’écriture de ton autobiographie, c’est possible ! J’ai écrit un livre Comment écrire son autobiographie : Le Livre de ta Vie. Il est disponible sur Amazon en format papier ou ebook. Pour tout achat du livre papier, je t’offre l’ebook. C’est facile, il faut juste m’envoyer un mail avec la preuve d’achat. Et si tu ne souhaites pas passer par Amazon, n’hésites pas à m’envoyer un mail : amiauteur@gmail.com.

Les liens concernant les livres mentionnés dans cette page sont des liens affiliés à Amazon. Pour cela, je reçois environ 5% du livre pour tout achat sur leur site internet. Cela me permet de financer en partie l’hébergement et le nom de domaine du site AmiAuteur.fr et il est donc normal que je te remercie pour ton aide en retour !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :